[Total : 98    Moyenne : 3.1/5]

La chérimole (Annona cherimola) est un fruit originaire des Andes, son nom vient du quechua “chirimuya” (graine du froid) car elle pousse en altitude et il paraît qu’elle “aime voir la neige”. De la famille des annonaceae elle a pour cousins le corossol (aussi appelé attier), le coeur de boeuf et la pomme-cannelle.

La chérimole ou pomme canelle

La chérimole ou pomme canelle

Considérée comme la plus savoureuse de la famille (selon certains son goût serait proche de l’ananas mais je lui trouve surtout une ressemblance avec la banane, en plus juteux), elle est aussi la seule à se retrouver sur les étals européens car elle a la propriété de ne pas mûrir sur l’arbre, elle se cueille verte et mûrit pendant le transport (comme les avocats).

Après avoir mangé la chair (que l’on dégustera telle que, ou en sorbet, jus, salade, etc) on recueille la partie charnue se trouvant tout près de la peau. Granuleuse, elle s’utilise en gommage pour le visage mais aussi les mains ou les pieds et même l’ensemble du corps (un seul fruit suffit). Pour le visage, les peaux sensibles préfèreront des exfoliants plus doux ou se laisseront tenter en ayant les doigts très légers car j’avoue que la peau est merveilleusement lisse, éclaircie, et hydratée malgré la rugosité qui m’avait fait un peu peur.

Peu d’infos sur les propriétés cosmétiques de la chérimole mais Newdirectionsaromatics aux USA propose un extrait concentré de son cousin coeur de boeuf dont il vante les vertus anti-âge, mettant en avant d’exceptionnels effets tenseurs, hydratants et régénérants. Notons d’ailleurs qu’il indique comme nom latin Annona reticulata ce qui correspond donc au coeur de boeuf, mais qu’il l’appelle pomme cannelle (Annona squamosa) et l’illustre avec une photo de chérimole


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*